Objets scientifiques du carnet

Les objectifs et différentes motivations présentés ici sont amenés à évoluer au fil du travail de recherche et de la mise en forme du carnet. Cela reste néanmoins un bon résumé des problématiques originelles de la thèse et des causes de la création de L’Épicerie du Nord.

Où l’on affirme que ce carnet est un carnet de thèse.

A ce titre il sera consacré aux problématiques amenées par la thèse intitulée « Asger Jorn et ses réseaux » en cours de recherche à Paris IV Sorbonne en études nordiques. Les trois axes majeurs qui seront abordés dans ce carnet de thèse sont :

  1. le matériel de la recherche, à savoir les écrits théoriques d’Asger Jorn
  2. la méthode de recherche à savoir celle des réseaux afin de mieux comprendre le développement et le contexte des idées, créations et pensées de cet artiste danois du XXème siècle
  3. les défis quotidiens s’imposant aux jeunes chercheurs aujourd’hui.

L’objet scientifique général de ce carnet sera donc de rendre compte des différentes couches que supposent la réalisation d’une thèse en études nordiques autour des écrits théoriques d’un artiste, c’est-à-dire :

  1. comment trouver et étudier ces textes
  2. comment formaliser les éléments qui s’y trouvent sous forme de réseaux
  3. comment définir et trouver sa place en tant que jeune chercheur.

Où l’on lira les textes.

Tout d’abord, Asger Jorn (1914-1973) est un artiste prolifique qui a laissé une grande œuvre plastique ainsi qu’un ensemble de plus de cinq cent textes théoriques – articles et monographies confondue. Ce sont ces textes qui constituent le corpus de cette thèse. Ce qui donnera lieu à des articles sur des points de détails dévoilés par les recherches et ainsi que les éventuelles découvertes et interrogations.

Où l’on remettra en cause le génie et le médiateur en faveur de la fresque.

Volontairement transdisciplinaire cette thèse interroge également le corpus de textes d’Asger Jorn d’un point de vue méthodologique. En effet, comment rendre compte de la diversité des idées, des formes et des liens qu’Asger Jorn dessine dans ses textes ? Comment éviter par l’approche du réseau la glorification du génie comme celle antagoniste du médiateur essentiel ? Il s’agit de deux angles d’attaque qui semblent ici nier l’originalité du travail et de la pensée d’Asger Jorn qui a si souvent travaillé au sein de collectifs et de mouvements tout en développant une œuvre singulière.

L’approche des réseaux telle qu’elle est notamment élaborée par Michel Callon et Bruno Latour est une des pistes explorées au cours de cette thèse. Ceci afin de mieux se détacher du personnage d’Asger Jorn et ainsi décrire et dessiner le temps, l’espace et les idées dans lesquels il a évolué sans qu’il en soit nécessairement le centre. Les différents logiciels et méthodes pour cartographier les réseaux et former des géographies imaginaires seront également explorés.

Où l’on s’interrogera sur le narrateur du carnet et sur la société.

Le format de publication du carnet de thèse sous forme de billets réguliers est tout à fait approprié pour une mise en valeur du parcours de recherche qu’effectue un doctorant, jeune chercheur en formation. La recherche d’outils appropriés ou la création de méthodes personnelles trouverait dans ce carnet sa place afin de partager les déconvenues et découvertes avec ceux qui sont confrontés aux mêmes problèmes. De plus, la place qui est faite dans le monde académique comme médiatique, dans le cadre professionnel comme privé aux thésards et jeune docteurs mérite d’être interrogée par les principaux intéressés, avec pourquoi pas l’ouverture d’une tribune.


Vous aimerez aussi...

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *